ConformitéRisques

Synergies entre les normes de risque et la conformité

Comment peut-on traiter autant de réglementations ?

Depuis que le modèle de Corporate Compliance a été introduit en Espagne en 2015 avec la réforme du Code pénal, les entreprises sont confrontées à la nécessité d’établir des normes d’action pour identifier et classer les risques possibles au niveau opérationnel et juridique dans le cadre de leur activité commerciale, et d’adopter les mesures nécessaires de prévention, de gestion et de contrôle en cas d’éventuels non-respects des réglementations.

Le problème que pose ce modèle est la gestion intégrée d’une grande variété de réglementations nationales et internationales. Il s’agit de réglementations que les entreprises doivent respecter en fonction de la nature de leurs activités et de leurs relations avec des tiers. En outre, pour parvenir à une gestion intégrée de la conformité réglementaire qui assure l’atténuation des risques, des stratégies organisationnelles et des politiques qui encouragent la communication et une culture de conformité s’avèrent nécessaires. À cet égard, le plus grand défi auquel sont confrontées les entreprises est de parvenir à une synergie entre les différents domaines concernés, l’analyse des risques respectif et l’exécution de contrôles qui garantissent la conformité réglementaire au sein de l’activité commerciale. Au sens strict, il faut disposer d’un système de gestion de la conformité raisonnablement intégré.

Comment obtenir un système de gestion de la conformité raisonnablement intégré ?

Actuellement, les modèles de gestion ERM (Enterprise Risk Management) sont pris comme référence dans la mesure où il existe des synergies et des domaines d’action communs entre la gestion des risques et la conformité. La mise en œuvre de ce type de modèle implique un processus organisé et continu de gestion des risques de l’entreprise, ainsi que le développement et la mise en œuvre de systèmes intégrés.

Pour la mise en œuvre de ce type de modèle, il faut :

  • Définir le champ d’application et que celui-ci soit suffisamment clair pour comprendre l’activité de l’entreprise.
  • Identifier les risques qui touchent l’entreprise, ce qui nécessite une connaissance détaillée de l’entreprise, du marché sur lequel elle opère, ainsi que de son environnement juridique, politique et social.
  • Développer une vision commune cohérente avec la stratégie et les objectifs à atteindre, y compris les facteurs critiques de succès.
  • Évaluer les risques en termes de probabilité et d’impact.
  • Établir le suivi des mesures définies pour atténuer les risques identifiés.

De même, parmi les éléments qui caractérisent un ERM, nous pouvons citer le fait que :

  • Il constitue une ressource supplémentaire pour établir et hiérarchiser les objectifs de l’entreprise.
  • Il permet l’interaction et le retour d’information des différentes parties prenantes et des interdépendances des processus.
  • Il s’agit d’un moyen de soutenir la définition de stratégies et la prise de décision sur la base de l’analyse des risques identifiés.
  • Il permet de centraliser les contrôles et d’améliorer la qualité des informations, la perception et l’efficacité de la gouvernance des données.
  • Il répond aux exigences de conformité telles que SOX, COSO, ITIL, entre autres.

Importance de la gestion intégrée des risques et de la conformité

Chaque choix que fait une entreprise pour atteindre ses objectifs comporte des risques. Des décisions les plus simples concernant la réalisation d’opérations commerciales aux plus importantes au sein des conseils d’administration. Même le succès d’une entreprise n’est pas sans risque : il existe par exemple le risque de ne pas être en mesure de répondre à une forte demande ou de maintenir l’objectif commercial fixé. C’est pourquoi les entreprises doivent s’adapter autant que possible à la complexité et à la volatilité croissantes des opportunités d’affaires.

L’évaluation des risques suscite des attentes dont l’entreprise doit être consciente et qui doivent l’amener à se demander si elle peut y répondre ou non. À cet égard, elle doit protéger ses efforts et ses ressources en créant des politiques et des procédures efficaces. Le suivi et le contrôle de ces politiques et procédures sont très importants pour continuer à progresser dans la gestion intégrée et améliorer le système dans ses aspects les plus vulnérables.

Afin de disposer d’un scénario clairement défini, il faut penser à une gestion intégrée des risques à tous les niveaux de l’organisation de l’entreprise, tels que :

  • Gouvernance et culture d’entreprise.
  • Stratégie et fixation des objectifs.
  • Examen et suivi des systèmes.
  • Communication et transmission des informations, entre autres.

Cela contribue à une planification stratégique et des performances de tous les départements et fonctions.

Une gestion intégrale des risques et de la conformité appropriée est un élément essentiel de l’approche adoptée par les entreprises pour gérer des situations complexes et volatiles. Être capable de prendre des décisions rapides et d’apporter des réponses cohérentes exerce une influence sur la façon d’aborder correctement la prolifération des données, de gérer efficacement le coût de la gestion des risques, de tirer parti de l’intelligence artificielle et de l’automatisation des processus et, surtout, de bâtir des entreprises plus fortes et plus prospères au fil du temps.

Avantages d’une gestion efficace des risques et de la conformité

Les entreprises qui mènent une gestion intégrée des risques et de la conformité, et adoptent des mesures de conformité réglementaire, peuvent obtenir de nombreux avantages, parmi lesquels :

  • Élargir l’éventail d’opportunités disponibles en tenant compte de toutes les possibilités.
  • Identifier et gérer les risques dans l’ensemble de l’entreprise, afin de soutenir et de renforcer son développement.
  • Augmenter les atouts tout en réduisant les situations négatives en identifiant les risques et en établissant des réponses appropriées.
  • Maintenir des standards de qualité élevés et préserver l’image de l’entreprise.
  • Professionnaliser la fonction de conformité, en la dotant de ressources et de processus qui garantissent son bon fonctionnement.
  • Réduire les problèmes juridiques et administratifs.
  • Améliorer le déploiement de ressources en disposant d’informations solides sur les risques, ce qui permet d’évaluer les besoins généraux en ressources et de hiérarchiser leur déploiement et leur affectation.

On peut donc conclure qu’il est très important pour les entreprises de mettre en œuvre un système intégré de gestion des risques et de la conformité, non seulement parce que cela garantira le bon déroulement de leurs activités commerciales, mais aussi parce que cela apportera de nombreux avantages en termes économiques, sociaux et professionnels. Sans oublier que la synergie dans tous les domaines de l’entreprise en termes de risque et de conformité sera un facteur d’atténuation en cas d’éventuelle infraction réglementaire.

D’autres articles